2 900 mètres courants de rayonnages, 320 chartes, 12 300 plans, 8 500 affiches et avis publics, plus 26 000 documents numériques : Tout cela (et bien plus encore) se trouve actuellement dans les Archives de la Ville de Luxembourg qui constituent la mémoire de la ville, le plus ancien document remontant à 1244. L’exposition offre aux visiteurs une occasion unique de jeter un regard dans les coulisses de cette institution et de découvrir son fonctionnement ainsi que son importance pour la société.

L’histoire administrative de la ville de Luxembourg reflète son histoire générale : de la première autonomie locale à partir du XIIIe siècle, en passant par le développement des sceaux de la ville sous différents souverains, jusqu’à sa propre juridiction sous l’Ancien Régime. Dans une approche comparative, l’exposition juxtapose des documents du passé avec ceux d’aujourd’hui, ce qui permet d’établir des parallèles étonnantes, qu’il s’agisse de réunions du conseil municipal, de livres de comptes, de contrats de vente, de registres civils ou de décès ou de l’urbanisme et de la mobilité.

Deux fonctions essentielles des archives sont mises en lumière : d’une part, elles préservent les témoignages historiques, d’autre part, les documents qui y sont conservés rendent compte des décisions politiques. Des exemples de litiges montrent comment les archives ont pu contribuer à leur clarification. L’exemple de l’Occupation du Luxembourg pendant la Seconde Guerre mondiale montre que les archives apportent une contribution importante à l’histoire même des périodes les plus douloureuses du passé.

Les visiteurs découvrent le travail quotidien aux archives ainsi que les mesures de conservation, des dégâts des eaux jusqu’aux supports informatiques. Dans une « salle de lecture » spécialement aménagée, ils apprennent comment utiliser eux-mêmes les archives et quels sont les outils dont ils ont besoin pour déchiffrer des vieux documents : la structure des chartes médiévales, la sigillographie, le déchiffrage d’écritures historiques ou les bases de la généalogie. Enfin, des exemples historiques (comme les épidémies de choléra du XIXe siècle, la construction du Cercle municipal ou les projets urbains mégalomaniaques de l’administration nazie) montrent à quel point la recherche dans les archives peut être passionnante et quels résultats uniques l’examen minutieux des documents peut générer. De nombreuses stations interactives incitent à « fouiller » réellement dans les Archives de la Ville.

L’énigmatique sous-titre LU 82.1.2_296 correspond à la future signature sous laquelle les documents de l’exposition – concept, plans, factures, etc. – seront ultérieurement intégrés dans les Archives de la Ville de Luxembourg !



Date

9 octobre > 27 juin 2021